alumage classique moteur essence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

alumage classique moteur essence

Message par mikael le Mar 15 Oct 2013 - 1:27

avatar
mikael
Pilier
Pilier

Messages : 3445
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 45
Localisation : Audierne 29 bzh

Revenir en haut Aller en bas

Re: alumage classique moteur essence

Message par MacGUYvert le Dim 22 Juin 2014 - 10:01

Bonjour Mikael

Tu sais cela fait bien longtemps que l 'on utilise plus d'allumage "batterie bobine" car on est passé à l 'allumage jumo-statique DIS ( pour distributorless ignition système ) et depuis l 'on est même passé à l 'allumage COP ( coil on plug ) bobine "en tête" sur la bougie ...

Le déclanchement de l 'allumage est donné par un capteur ( G28) sur le volant moteur , et l'identification du cylindre à allumer est donné par le capteur (G40) sur l arbre à cames ...
Un capteur de cliqueti ( G61) filtre et analyse en permanence le "spectre " des explosions , et décide de retarder le point d'allumage du cylindre qui présente du cliqueti ou des détonations en faisant une "décrémentation " (retard) du point d'allumage , mais pour ce cylindre uniquement repèré grace au capteur (G40)...

MacGUYvert
Confirmé
Confirmé

Messages : 523
Date d'inscription : 09/03/2013
Age : 70
Localisation : Seine et Marne et Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: alumage classique moteur essence

Message par mikael le Dim 22 Juin 2014 - 12:55

MacGUYvert a écrit:Bonjour Mikael

Tu sais cela fait bien longtemps que l 'on utilise plus d'allumage "batterie bobine" car on est passé à l 'allumage jumo-statique DIS ( pour distributorless ignition système ) et depuis l 'on est même passé à l 'allumage COP ( coil on plug ) bobine "en tête" sur la bougie ...

Le déclanchement de l 'allumage est donné par un capteur ( G28) sur le volant moteur , et l'identification du cylindre à allumer est donné par le capteur (G40) sur l arbre à cames ...
Un capteur de cliqueti ( G61) filtre et  analyse en permanence le "spectre " des explosions , et décide de retarder le point d'allumage  du cylindre qui présente du cliqueti ou des détonations en faisant une "décrémentation " (retard) du point d'allumage , mais pour ce cylindre uniquement repèré grace au capteur (G40)...

 thank 
bonjour Guy
le principe et le même que se soit pour un moteur de tondeuse ou de voiture essence

il y a différent sorte d'allumage rupteur ,hall ,électronique a capteur magnétique  et même sur Toyota par LED
le principe et toujours le même
donner une impulsion à la bobine "normale ou jumeau statique "au moment donné pour que le mélange dans le cylindre s'enflamme au bon moment

le plus embêtant c'est les courant induit parasite, que l'on ne peut supprimé, abimé les rupteurs

l’électronique à fiabiliser le système en remplaçant les rupteurs par un composant électronique " transistor"
qui coupe l'alimentation de la bobine au bon moment

ce transistor est commander :
- soit par un rupteur sur les premier allumage électronique
- soit par un capteur à effet hall "le magnétisme influe sur un composant électronique en déviant  le courant"
- soit par un capteur magnétique si tué sur le volant moteur "qui donne un signale carré"
- comme sur certaine Toyota une LED est un capteur de lumière

la bobine est soit simple ou jumeau statique

la particularité du jumeau statique est que étincelle se fait sur 2 cylindre à la foi
du faite que sa masse Haute tension se fait par une sortie d'une autre bougie
doc 2 étincelle

pour info
le système jumeau statique était monté sur les 2Cv commandé par des rupteurs
avatar
mikael
Pilier
Pilier

Messages : 3445
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 45
Localisation : Audierne 29 bzh

Revenir en haut Aller en bas

Re: alumage classique moteur essence

Message par MacGUYvert le Dim 23 Nov 2014 - 18:35

REbonjour Mikael

Oui mais attention , l 'allumage jumo-statique du Jimny , reste un allumage "piloté" pas comme sur la 2CV !!!! qui utilisait une bobine double ....

2 transistors en "opposition" donnent le cylindre à allumer alternativement ... C.A.D. pour allumer le cylindre N°1 , l 'étincelle part de la masse de la bougie du cylindre N°4 , pénètre par l 'électrode centrale ( on parle d'étincelle négative ) puis traverse la bobine jumo-statique et va se produire entre l 'électrode centrale de la bougie N°1 vers sa masse , on parle maintenant de l 'étincelle "positive",et il nous appartient donc de bien monter ces bobines de façons à ne jamais utiliser les étincelles négatives , car il s'en suit une perte de rendement et une consommation supérieure de 10% !!

Puis pour l 'allumage d'après , le cheminement du courant sera inversé , l 'étincelle négative partira du cylindre N°1 ....

MacGUYvert
Confirmé
Confirmé

Messages : 523
Date d'inscription : 09/03/2013
Age : 70
Localisation : Seine et Marne et Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: alumage classique moteur essence

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum