les bougies d'allumage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

les bougies d'allumage

Message par mikael le Lun 30 Jan 2012 - 19:18




Un allumage correct et la combustion intégrale du mélange air-essence, sont des facteurs de première importance, qui assurent au moteur des performances efficaces et économiques. Pour obtenir un allumage correct du mélange air-carburant, le jaillissement des étincelles entre les électrodes de chaque bougie doit se produire au moment adéquat en toutes circonstances et produire l’allumage correct du mélange air-carburant. Il est essentiel que les bougies soient du type qui convient aux caractéristiques du moteur. Elles doivent être suffisamment chaudes pour éviter l’encrassement à bas régime, mais elles ne doivent pas surchauffer et devenir ainsi une des principales causes du pré-allumage, c’est à dire, l’allumage du mélange gazeux avant la production de l’étincelle. Lorsque les bougies sont en mauvais état, ou lorsque des bougies d’un type non adapté au moteur sont montées, il se produit un mauvais allumage du mélange gazeux air-essence. Il en résulte une combustion incomplète, et seule une partie de l’essence est convertie en énergie. L’essence non brûlée passe par les segments des pistons pour aboutir dans le carter où elle dilue l’huile du moteur, l’autre partie est évacuée par le système d’échappement et contribue de cette manière à augmenter la pollution atmosphérique.

L’isolateur :
La principale fonction de l’isolateur d’une bougie est d’empêcher le courant d’allumage de se propager dans une autre direction que celle de l’écartement des électrodes. Pour être efficace, l’isolateur doit empêcher les fuites du courant à haute tension (10.000 à 30.000 volts) à des températures allant de moins de zéro à 900° C. En plus de ce pouvoir isolant, l’isolateur doit avoir une résistance mécanique pour faire face à une manutention normale et aux vibrations du moteur. En raison des changements de température extrêmement rapides, l’isolateur doit être très résistant au fendillement et à la rupture.

Le culot :
Un acier spécialement sélectionné est utilisé pour la fabrication des culots de bougies. Il fait l’objet d’analyses particulières, les culots sont extrudés à froid sur des presses à poinçons multiples, qui forment entièrement le corps, à l’exception du filetage extérieur. Le filetage et les dimensions de la bougie sont soumis à une inspection sévère pour s’assurer que les tolérances d’usinage sont respectées.

Les électrodes :
Les électrodes doivent résister à la chaleur et aux effets de corrosion provoqués par la combustion des gaz et le passage du courant électrique.



L’étanchéité de la bougie :
Toute bougie exige deux scellements d’étanchéité, l’un de ceux-ci se situe entre l’électrode centrale et l’isolateur, l’autre entre l’isolateur et le culot. On utilise le "sillment" pour assembler les bougies à la température ambiante. Le "sillment" est une poudre sèche spécialement conçue à cette fin. Celui-ci est introduit entre l’électrode centrale et l’isolateur, et entre l’isolateur et le culot. Le "sillment" est insensible aux hautes températures, à l’oxydation et à la corrosion. Il assure une étanchéité et un assemblage parfait, éliminant tout risque de coulage ou de fuite durant la vie de la bougie.

Gamme thermique des bougies :
Pour un rendement maximum, la température de l’extrémité côté allumage de l’isolateur ne devrait pas dépasser 850° C environ à une vitesse élevée constante, ni descendre à moins de 400° C environ à une vitesse de croisière de 50 km/h. Étant donné que les températures des chambres de combustion varient avec la conception des moteurs, il est nécessaire de disposer de différents types de bougies pour faire face à ces impératifs.

Dissipation des calories de la combustion par les différentes parties de la bougie d’allumage
FONCTION PRINCIPALE

La bougie d’allumage a pour fonction principale de permettre l’arc électrique qui va enflammer le mélange comprimé, mais également de dissiper une partie des calories de la combustion par l’échange thermique avec l’extérieur au travers des parois de la culasse et du contact avec l’air ambiant.

BOUGIES CHAUDES OU FROIDES ? Le terme "gamme thermique" se rapporte à la classification des bougies par type en fonction de leur pouvoir de transférer la chaleur de la pointe de l’isolateur au système de refroidissement du moteur. La bougie du type "chaud" possède un bec d’isolateur long et transmet la chaleur moins rapidement de l’extrémité côté allumage vers le système de refroidissement. Elle est utilisée dans des moteurs à basse compression dans lesquels les températures des chambres de combustion ne sont pas élevées.





La bougie du type "froid"

a un bec d’isolateur relativement court et transmet rapidement la chaleur vers le système de refroidissement du moteur. De telles bougies sont utilisées dans des moteurs à forte compression ou à grande vitesse de rotation.

Les bougies d’allumage sont dites « chaudes »

ou « froides » suivant leurs classification d’indice thermique, c’est à dire leur facilité à laisser s’évacuer la chaleur de la combustion en passant par le bec d’isolant de la porcelaine suivant sa longueur.

Couples de serrage des bougies d’allumage:

Il est donc important de faire attention aux couples de serrage et aux instructions d’installation lors du remplacement d’une bougie d’allumage. Ces instructions et informations figurent en détail dans le catalogue NGK.
L’expérience a montré que les cas où les détériorations dues à la température et aux vibrations provenant d’un serrage incorrect étaient rares. Il faut ajouter que les moteurs modernes sont très sensibles à ce phénomène.
Si le couple de serrage est trop faible, il y a un risque de perte de compression, de rupture de l’électrode centrale et de détérioration d’origine thermique en raison d’un abaissement du pouvoir de dissipation de la chaleur. Il peut aussi arriver que la bougie se desserre d’elle-même. Quand le couple de serrage est trop fort, la culasse peut être endommagée. Enfin, quand le serrage de la bougie est trop élevé, il y a risque de détérioration du filetage.
Le couple de serrage peut aussi être mesuré a posteriori en mesurant la hauteur (l’épaisseur) de la bague d’étanchéité. Si, après installation, la bague d’étanchéité n’est pas écrasée, c’est que le couple de serrage n’est pas assez fort. Et vice versa, une bougie dont la bague d’étanchéité est trop comprimée indique un couple de serrage excessif.

Les bougies performantes :
La nouvelle référence en terme de performance et de fiabilité. Les bougies Iridium IX NGK sont directement issues des derniers développements en compétition. Conçues pour répondre aux exigences des clients exigeants et avides de performances, elles sont conformes au cahier des charges constructeurs.
Les bougies de la gamme IX permettent d’améliorer les performances d’origine en ce qui concerne l’accélération, la facilité de démarrage à froid, la durée de vie ou encore l’économie de carburant.

Elles sont particulièrement adaptées pour les moteurs légèrement préparés, et recommandées pour les applications GPL et la conduite sportive.
L’usage d’un alliage d’Iridium (métal précieux) permet de réduire le diamètre de l’électrode centrale (0,6 mm en Iridium au lieu de 2,5 mm en nickel, 0,8 mm en platine), d’obtenir une pointe très fine, et d’abaisser le besoin en tension d’allumage. Cette caractéristique assure une inflammation plus rapide du mélange et protège le système d’allumage. La forme biseautée de l’électrode de masse diminue la zone d’ombre (zone de carburant non enflammé), et assure une inflammation rapide du mélange. L’électrode en alliage d’iridium montre une résistance supérieure aux températures élevées et à l’érosion, son usure est plus lente, elle peut atteindre une durée de vie 2,5 fois supérieure à celle des bougies d’allumage classiques. Le système anti-encrassement dit en escalier ou « 2 step » lui confère également des performances exceptionnelles pour une utilisation urbaine et les petits trajets

_________________
   
je roule en diesel  Embarassed  humour

avatar
mikael
Pilier
Pilier

Messages : 3448
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 45
Localisation : Audierne 29 bzh

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bougies d'allumage

Message par BIGJIM le Mar 31 Jan 2012 - 11:28

merci pour ce tuto Very Happy
avatar
BIGJIM
Administrateur
Administrateur

Messages : 808
Date d'inscription : 04/05/2009
Age : 51
Localisation : 66 Le Barcares

http://jimny.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bougies d'allumage

Message par mikael le Mar 31 Jan 2012 - 13:55

je l'ai juste dupliqué
il etait déja dans la rubrique électricité sifle

_________________
   
je roule en diesel  Embarassed  humour

avatar
mikael
Pilier
Pilier

Messages : 3448
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 45
Localisation : Audierne 29 bzh

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bougies d'allumage

Message par ange le Ven 17 Fév 2012 - 9:58

ce post est extrêment instructif. toutefois, en ce qui concerne le couple de serrage des bougies, la difficulté vient du fait que le changement des bougies soit une opératien d'entretien courante que chacun peu s'autoriser à l'aide d'une clé achetée en grande surface ou dans les magasins specialisés. ces outils n'offrent malheureusement pas la mesure d'une clé dynamométrique réservée aux professionnels et extrêment coûteuse.
si quelqu'un a une méthode pour obtenir un serrage correct et peu coûteux, merci de la publier. info

ange
Nouveau
Nouveau

Messages : 8
Date d'inscription : 17/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bougies d'allumage

Message par Laminak le Ven 17 Fév 2012 - 11:14

Pour ma part, je fais tous mes serrage avec de la clé dynamo de grande surface pour le moment Very Happy ... elles sont une tolérance de 3.5%

_________________
Ma Biquette
Jimny Cab de 2001
1.3 SOHC - Pneus INSA TURBO 205/70 R15 - Snorkel
avatar
Laminak
Pilier
Pilier

Messages : 1228
Date d'inscription : 22/07/2010
Age : 44
Localisation : Seine & Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bougies d'allumage

Message par Pog le Ven 17 Fév 2012 - 11:28

moi je serre "à l'ancienne" : ni trop, ni trop peu sifle
avatar
Pog
Regulier
Regulier

Messages : 170
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 59
Localisation : au Sud, de la Provence...

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bougies d'allumage

Message par mikael le Ven 17 Fév 2012 - 17:05

pour le serrage préci sans clef dinamo Wink

conique 1/16 de tour
joint plat 1/4 de tour

_________________
   
je roule en diesel  Embarassed  humour

avatar
mikael
Pilier
Pilier

Messages : 3448
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 45
Localisation : Audierne 29 bzh

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bougies d'allumage

Message par looping88 le Ven 17 Fév 2012 - 21:35

On ma toujours dit que le couple idéal c'est un quart de tour avant que ça casse
Et pour ce qui est du sujet très intéressant...
avatar
looping88
Nouveau
Nouveau

Messages : 8
Date d'inscription : 16/02/2012
Age : 49
Localisation : vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bougies d'allumage

Message par mikael le Sam 18 Fév 2012 - 0:33

looping88 a écrit:On ma toujours dit que le couple idéal c'est un quart de tour avant que ça casse
Et pour ce qui est du sujet très intéressant...

attention

le quar de tour sur un culot connique c'est sur que ça casse

le 1/16 de tour sur un culot plat ça fuit


pour info
il existe des embout qui se place à la place du filtage foiré sur les culasses (coller au sel bloc )

le seul inconveniant il faut déculacer pour évité de metre de la limaille dans le cylindre Wink

_________________
   
je roule en diesel  Embarassed  humour

avatar
mikael
Pilier
Pilier

Messages : 3448
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 45
Localisation : Audierne 29 bzh

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bougies d'allumage

Message par looping88 le Sam 18 Fév 2012 - 0:42



le quar de tour sur un culot connique c'est sur que ça casse

mikael, j'ai bien mis un quart de tour AVANT que ça CASSE

et non serré d'un quart de tour Laughing
avatar
looping88
Nouveau
Nouveau

Messages : 8
Date d'inscription : 16/02/2012
Age : 49
Localisation : vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bougies d'allumage

Message par mikael le Sam 18 Fév 2012 - 1:06

looping88 a écrit:

le quar de tour sur un culot connique c'est sur que ça casse

mikael, j'ai bien mis un quart de tour AVANT que ça CASSE

et non serré d'un quart de tour Laughing

No
sifle guinru pastga lol! lol! lol!

_________________
   
je roule en diesel  Embarassed  humour

avatar
mikael
Pilier
Pilier

Messages : 3448
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 45
Localisation : Audierne 29 bzh

Revenir en haut Aller en bas

la couleur des bougies

Message par Pog le Ven 23 Mar 2012 - 13:22

l'ensemble est issu de http://paramoteur.fr.free.fr/spip/rubrique.php?id_rubrique=9

indications générales, car l'injection et le sans plomb+éthanol modifiant quelque peu les données

État Normal :
Dépôts gris brun (marron clair), extrémité de la partie centrale légèrement enrobée.



État Charbonneux :
Dépôts fuligineux secs et noirs.
Causes : Mélange trop riche.
Solution : Réglage de la richesse au carburateur.



État Huileux : Dépôts d’huile humide.
Causes : Trop d’huile dans le chambre de combustion. Usures des segments ou du cylindre. Gommage des segments. Mélange trop riche en huile. Filtre à air colmaté.
Solutions : Baisser la richesse du mélange dans le carburateur. Abaisser le pourcentage d’huile dans l’essence. Nettoyage piston, segment. Changer le filtre à air.



Surchauffe : Électrodes d’aspect vitreux, extrémité de la partie centrale très blanche.
Causes : Surchauffe de la bougie. Indice d’octane trop faible. Mélange trop pauvre. Manque d’huile.
Solutions : Prendre une bougie plus "froide" . Contrôler le calage de l’allumage. Changer d’essence. Augmenter la richesse du mélange. Augmenter le pourcentage d’huile.



Calamine : Accumulation d’une croûte de couleur grise.
Causes : Usage excessif d’huile sur le haut du cylindre. Moteur trop longtemps au ralenti.
Solutions : Régler le ralenti à la préconisation constructeur.



Électrodes Endommagées : Électrodes brûlées, vitreuses.
Causes : Température de fonctionnement élevée, surchauffe.
Solution : Contrôler l’avance à l’allumage.



Partie Centrale Endommagée : Électrode centrale fondue
Causes : Mauvais réglage de l’écartement de l’électrode. Mélange du carburant trop pauvre.
Solutions : Régler l’écart des électrodes. Enrichir le mélange. Vérifier le calage de l’allumage.



Vitrification : Électrode centrale d’aspect jaune ou jaune vert et brillant.
Causes : Mauvaise carburation. Ralenti trop bas, suivi d’accélération trop brutale. Mauvais calage de l’allumage.
Solution : Régler le ralenti à la préconisation constructeur. Vérifier le calage de l’allumage.
avatar
Pog
Regulier
Regulier

Messages : 170
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 59
Localisation : au Sud, de la Provence...

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bougies d'allumage

Message par mikael le Ven 23 Mar 2012 - 14:44

thank

_________________
   
je roule en diesel  Embarassed  humour

avatar
mikael
Pilier
Pilier

Messages : 3448
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 45
Localisation : Audierne 29 bzh

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bougies d'allumage

Message par JIMNY B le Ven 23 Nov 2012 - 15:40

moi j'ai toujours procéder comme suit:
je vis à la main jusqu'au premier point dur, ensuite je prends ma clé et je serre encore un demi tour pour les bougies à portée plate.

pour les bougies coniques, je vis à fond puis je met le cliquet et un petit coup de la paume de la main sur la clé!!!

ps: j'ai encore jamais rien cassé comme ça! sifle
avatar
JIMNY B
Habitué
Habitué

Messages : 355
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 31
Localisation : Loir et Cher

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bougies d'allumage

Message par Laminak le Ven 23 Nov 2012 - 15:54

Moi, c'est clé Dyn
avatar
Laminak
Pilier
Pilier

Messages : 1228
Date d'inscription : 22/07/2010
Age : 44
Localisation : Seine & Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bougies d'allumage

Message par mikael le Sam 24 Nov 2012 - 0:14

le bon serrage des bougie

les bougie a joint ou culot plat:
prés serrage avec la douille sans levier ou un tuyau de caoutchouc
puis serrage 1/4 de tour à l'aide du levier

les bougie à culot connique:
préserrage avec la douille sans levier ou un tuyau de caoutchouc
puis serrage 1/16e de tour à laide du levier

si non il existe des clef dinamométrique spéciale avec enbout de 14mm et 19mm

petite astuce:
utiliser un tuyau en caoutchou pour le prés serrage ou la mise en place des bougie

dés que le tuyau patine le prés serrage est bon
ça évite de foirer le filtage de la cullace lors de la pause et de se cramer les main lors de la dépose Wink
avatar
mikael
Pilier
Pilier

Messages : 3448
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 45
Localisation : Audierne 29 bzh

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bougies d'allumage

Message par MacGUYvert le Dim 10 Mar 2013 - 19:36

Bonjour à tous

Dans l 'aviation, sur moteur à pistons, l 'on mettait un peu de graisse graphytée sur les 2 premiers filets de chaque bougie, cela faisait une bonne conduction électrique , car si le 12 volts passe toujours très bien entre le culot de la bougie et la culasse, il n 'en est plus du tout de même pour le 30 000 V....( immédiatement visible à l 'oscilloscope )
La graisse graphytée " occupe le terrain " et empèche par sa présence les gaz de combustion de remonter le filetage et de venir corroder le tarraudage ....
Cela facilite énormément le montage et le démontage ...

MacGUYvert
Confirmé
Confirmé

Messages : 523
Date d'inscription : 09/03/2013
Age : 70
Localisation : Seine et Marne et Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bougies d'allumage

Message par sparidus le Lun 11 Mar 2013 - 1:41

Trés bonne idée, merci
avatar
sparidus
Regulier
Regulier

Messages : 133
Date d'inscription : 05/12/2012
Age : 48
Localisation : Khouribga Maroc

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bougies d'allumage

Message par JIMNY B le Lun 11 Mar 2013 - 9:48

MacGUYvert a écrit:Bonjour à tous

Dans l 'aviation, sur moteur à pistons, l 'on mettait un peu de graisse graphytée sur les 2 premiers filets de chaque bougie, cela faisait une bonne conduction électrique , car si le 12 volts passe toujours très bien entre le culot de la bougie et la culasse, il n 'en est plus du tout de même pour le 30 000 V....( immédiatement visible à l 'oscilloscope )
La graisse graphytée " occupe le terrain " et empèche par sa présence les gaz de combustion de remonter le filetage et de venir corroder le tarraudage ....
Cela facilite énormément le montage et le démontage ...
+1 c'est noté!
avatar
JIMNY B
Habitué
Habitué

Messages : 355
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 31
Localisation : Loir et Cher

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bougies d'allumage

Message par Laminak le Lun 11 Mar 2013 - 12:29

MacGUYvert a écrit:Bonjour à tous

Dans l 'aviation, sur moteur à pistons, l 'on mettait un peu de graisse graphytée sur les 2 premiers filets de chaque bougie, cela faisait une bonne conduction électrique , car si le 12 volts passe toujours très bien entre le culot de la bougie et la culasse, il n 'en est plus du tout de même pour le 30 000 V....( immédiatement visible à l 'oscilloscope )
La graisse graphytée " occupe le terrain " et empèche par sa présence les gaz de combustion de remonter le filetage et de venir corroder le tarraudage ....
Cela facilite énormément le montage et le démontage ...

Et avec la graisse au cuivre ??? peut-on faire pareil scratch
avatar
Laminak
Pilier
Pilier

Messages : 1228
Date d'inscription : 22/07/2010
Age : 44
Localisation : Seine & Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bougies d'allumage

Message par MacGUYvert le Sam 2 Nov 2013 - 12:53

Bonjour Laminiak

La graisse au cuivre ne favorise pas la conduction électrique , mais elle est un excellent agent anti-grippage ( anti-seize compound )Mais un petit pot de graisse graphyté coute vraiment une misère !!! ( Graisse des chauffagistes, graisse Belleville , Molycott etc etc )
Je n 'utilise plus de clef dynamométrique depuis plus de 40 ans , car dans le temps , il m 'arrivait d'avoir à remplacer 72 bougies en 2H30 sur des moteurs d'avions de 36 cylindres ( Wright Turbo-compound ) qui équipait les Lockeed Super G Constellation à peu près tous les jours en piste à Orly, et mon bras droit est maintenant calibré à la "veine bleue " !!!!!
Maintenant pour ceux qui ont peur de casser quelque chose , s'il faut serrer à 5 KG/mètre cela veut dire qu 'avec un bras de levier de 1 Mètre ( tube de 1mètre au bout du manche de la clé coulissante ) l 'on attache un bidon rempli de 5 litres d'eau et à l 'aide d'une poulie sur la ficelle entre la clef et le bidon que l 'on laisse pendre , l 'on obtient un serrage très précis ....
Mais il faut bien se résoudre à constater que certains filetages grippent plus que d 'autres ( surtout lorsqu 'il n 'ont jamais été graissé ) et la clef dynamométrique déclenchant au couple préconisé , l 'on se rends compte que la bougie ne fait même pas saillie dans la chambre de combustion , ce qui engendre des problèmes de combustion ....Il faut donc d'abord serrer en applatissant le joint sur 3/4 de tour , puis désserrer et ensuite resserrer sur 1/8 de tour pour être sur que la bougie est bien à sa place et non pas grippée quelque part au milieu du filetage !!!!!
L'isolateur ( corrindon ) de la bougie ne se touche JAMAIS avec les doigts, et une bougie tombée par terre ne doit plus être installée ( bris du tube de pâte résistive ) visible à l 'oscillo uniquement ....
Les fils de bougies doivent toujours être très propres et se nettoient donc avec de l 'alcohol à brûler et un chiffon , et ne jamais pulvériser le faisceau avec un soit disant produit anti humidité vendu pour les Mickeys qui ne connaîsent pas grand chose à la haute tension !!!

MacGUYvert
Confirmé
Confirmé

Messages : 523
Date d'inscription : 09/03/2013
Age : 70
Localisation : Seine et Marne et Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bougies d'allumage

Message par Breton 60 le Mer 29 Mar 2017 - 18:53

Très bon tuto, je ne sait pas si vous connaissez ce tableau où on explique comment lire la référence d'une bougie ?
https://aa-boschap-fr.resource.bosch.com/media/__fr/parts/service_parts__auto_parts/spark_plugs__service_parts/france/explication_de_la_rfrence_alphanumrique.pdf

Breton 60
Habitué
Habitué

Messages : 238
Date d'inscription : 29/09/2016
Age : 69
Localisation : Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bougies d'allumage

Message par Syncro60 le Mer 29 Mar 2017 - 21:05

je ne monte jamais les bougies sans mettre de la graisse graffité
ça protège les filets et évite le collage de la bougie et pour le serrage comme dit mikael 1/4 suffit pour les bougies a culot plat ca bouge pas....


_________________
15 DDIS / 1300 XJR / Supermotard KLX650 1995 bigoud1
avatar
Syncro60
Confirmé
Confirmé

Messages : 530
Date d'inscription : 02/05/2013
Localisation : oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bougies d'allumage

Message par mikael le Mer 29 Mar 2017 - 22:47

Breton 60 a écrit:Très bon tuto, je ne sait pas si vous connaissez ce tableau où on explique comment lire la référence d'une bougie ?
https://aa-boschap-fr.resource.bosch.com/media/__fr/parts/service_parts__auto_parts/spark_plugs__service_parts/france/explication_de_la_rfrence_alphanumrique.pdf

non mais c'est interess info



_________________
   
je roule en diesel  Embarassed  humour

avatar
mikael
Pilier
Pilier

Messages : 3448
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 45
Localisation : Audierne 29 bzh

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bougies d'allumage

Message par Polarys le Mar 25 Juil 2017 - 11:27

En ce qui me concerne, sur le filetage des bougies je mets de la graisse Graphitée GEB qui résiste aux hautes températures ainsi que sur les goujons de roue. Mais entre la bougie NGK IFR6 J11 en Iridium et la BKR6-11E au Nickel le mieux c'est? Iridium ou Nickel? il est mis ceci sur le site de NGK, pour moi ce sera Iridium. Sur certains forums il est mis, que entre, les Nickels et les Iridiums, il y avait en terme de performance et consommation, une différence notable en faveur des Iridiums.


Dernière édition par Polarys le Mar 25 Juil 2017 - 12:43, édité 1 fois

_________________
Une Kalachnicov, même dans la boue, ça tire encore.
avatar
Polarys
Nouveau
Nouveau

Messages : 82
Date d'inscription : 09/03/2017
Age : 55
Localisation : Viry-Chatillon et Barèges

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bougies d'allumage

Message par ramirez13 le Mar 25 Juil 2017 - 12:05

Moi je vais tester les IRIDIUM ...
je releve mes conso actuelles precisement et aprés je ferais un comparatif avec les iridium , pour voir si ça vaut le coup ou pas ...

_________________
MAORI Berline essence 2004, 125 CBR pour tous les jours, et Yamaha 750 FZ pour avoiner !
resto en cours VW COMBI de 1972 et HONDA 500 XLR et SUZUKI 650 SV

ramirez13
Habitué
Habitué

Messages : 267
Date d'inscription : 27/02/2017
Age : 42
Localisation : 13 et 05

Revenir en haut Aller en bas

Re: les bougies d'allumage

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum